Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Aimer à l'infini" / François Harray / Le Nouveau Messie dans Le Carnet et les instants

Belle lecture de Primaëlle Vertenoeil dans Le Carnet et les Instants!  Merci...

 

 

Aimer à l’infini

François HARRAY, Le Nouveau Messie, Traverse, 2017, 124 p., 13 €, ISBN : 978-2-93078-315-4

harrayLes éditions Traverse, en collaboration avec Couleurs Livre, viennent de publier un surprenant ouvrage, Le Nouveau Messie. Sur la couverture, une indication générique : « roman ». Cette indication générique n’est certainement pas incorrecte, mais elle n’est peut-être pas totalement juste. Disons, dans une première approximation, qu’elle permet de communiquer sur le genre général du livre : Le Nouveau Messie ne sera ni de la poésie, ni du théâtre.

Abordons maintenant la lecture de ce livre d’une centaine de pages. Ce qui est surprend avant tout, c’est l’ambiance globale du livre :

Madrid. 1990. Naissance de Gabriel. Température torride -36c.

J’ai raté ma naissance. Ma mère est morte en couche. Dès la première seconde de ma vie, je suis devenu la haine de mon père Esteban. 

Sont regroupés ici les deux éléments principaux qui vont donner toute l’originalité du « roman ». D’une part, la fine apparition du narrateur omniscient sous forme de sous-titres, d’autre part l’expression irrévérencieuse du personnage principal.

Ne laissons cependant pas les futurs lecteurs sur leur faim : l’ouvrage ne se limite pas à des questions de narratologie. Le Nouveau Messie est avant tout un récit surprenant. Il met donc en scène la personnalité de Gabriel, fils d’Esteban, qui a une singulière caractéristique : un insatiable besoin d’amour. Le jeune homme est marqué par ce besoin qui l’empêche de dire « non » : « Voilà le problème qui me casse la tête : je ne peux dire non alors qu’il  a tant  de merdeux qui ne s’en privent pas. Je ne savais pas que c’était possible. Personne ne m’avait expliqué cela. Je pensais que lorsque quelqu’un te demande de faire quelque chose, tu dois le faire. Tout faire. » Le roman nous plonge dès lors dans des situations cocasses, parfois problématiques qui vont le conduire aux frontières de la morale.

Au fil de la lecture, ce même texte prend dès lors de l’épaisseur et se détache du « roman léger » pour proposer un récit plein d’audace, qui pose un surprenant regard sur notre civilisation européenne. Le Nouveau Messie fait partie de ces romans qui à la fois divertissent et posent question. N’est-ce pas ce qu’on demande à la littérature ?

Primaëlle Vertenoeil

 

 

https://le-carnet-et-les-instants.net/2017/04/19/harray-le-nouveau-messie/

 

 Ce livre, sous des aspects "pulp fiction", creuse une des questions de l'aliénation du temps, celle des "oui-oui" de toutes sortes, aliénés, soumis, ravis, misérables...Le livre se lit d'une traite, l'ambianca va de "camping cosmos" à l'illumination. Il y est question de nous...

 

(L'éditeur)

 
Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :