Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faire bref!
La "longueur d'un texte" comme tout ce que produit, invente et crée l'homme, est liée à des conditions matérielles, économiques, sociologiques et non pas artistiques ou esthétiques en priorité, comme on l'imagine en ce temps sans passé et sans Histoire.
 
Le texte court est trop court pour le calibrage moyen d'un livre.
Alors, il faut constituer des recueils, des assemblages pour faire l'épaisseur requise du volume.
 
Le numérique prétend le contraire, nous verrons, quand il se sera développé plus généralement encore...
La lecture matérielle, c'est aussi le temps, donc celui dont dispose telle classe culturelle et sociale, économique.
 
On passe du Poème (Majeur) au Roman environ au 15ème siècle et la déflagration Cervantès hâtera la perte de position dominante du Poème.
 
Aujourd'hui, tout est plus brouillé, comme le reste.
On vit des temps courts et c'est le livre long qui se vend le mieux.
Se lit le plus chez les jeunes et les autres.
On peut l'expliquer.
On parlera de ça et de mille autres choses personnelles en cette matière le 30 mai...
 
Celles et ceux que ça intéresse, bienvenue!
 
 
Première rencontre,
ce mardi 30 mai à 19 heures

à l'Espace Art Gallery,
35 rue Lesbroussart,
1050 Bruxelles

Réservation souhaitée au 0497 577 120

Patrick Dupuis
Enfin seuls ? (Éd. Luce Wilquin)

Daniel Fano
Privé de parking (Éd. Traverse)
De la marchandise internationale
(Les carnets du Dessert de Lune)

Daniel Simon
Dans le Parc (ÉditionM.E.O.)
Quand vous serez (Éditions M.E.O.)

dialogueront autour du texte bref

 
 
 
Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :