Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'automne aiguise ses lames.

L'automne assomme le boeuf été.

L'automne verse le froid dans les flammes.

L'automne, une ruelle vers un large hiver.

L'automne rebrousse chemin dans les fonges.

L'automne aux éclats dans le vent.

L'automne est une massue lente.

L'automne se dépense en illuminations à hauteur d'homme.

L'automne, saison des odeurs déliées.

L'automne chauffourrait les hommes sous la pluie et s'en allait dans ses réserves d'un seul coup.

"Tousjours se vaultroit par les fanges, se chauffouroit le visaige, [Rabelais, Garg. I, 11]"

L'automne réconforte les rescapés de l'été.

L'automne gèle la nuit les enluminures du jour.

L'automne est un agent double, ne sait si c'est l'été ou l'hiver qu'il trahit.

L'automne mord les chevilles de l'hiver.

L'automne se replie dans la nuit gelée.

L'automne est une saison en soldes (fin de séries?)

Régis Boivin

Régis Boivin

Tag(s) : #Textes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :